Information sur le mouvement de grève du 15 novembre 2016

Communiqué

Le 3 novembre 2016, l'intersyndicale AFDAIM-ADAPEI 11 nous informait d'un préavis de grève pour la période de mardi 15 novembre à 00h01 à mercredi 16 novembre à 7h.

Notre priorité : les 1300 personnes handicapées directement concernées.
A compter de ce moment, notre priorité s'est portée sur les premières personnes impactées par ce mouvement social : 1300 personnes handicapées directement concernées et leurs proches au sein de 30 établissements.

Nous nous sommes attachés au sein de chaque établissement à informer chacune d'elles et à trouver des solutions pour l'organisation de cette journée : appels téléphoniques pour demander aux familles qui le pouvaient de garder les personnes handicapées à leur domicile, et pour celles qui ne pouvaient pas, réorganisation de nos unités dans les centres.
Notre objectif : continuer à remplir notre mission de service et d'accueil.

En réponse aux revendications exprimées, notre engagement : le dialogue social.
En ce qui concerne le mouvement social en lui-même, nous souhaitons apporter des réponses aux points de revendication exprimés :

Revendication N°1 : souhait d'une rencontre de la délégation syndicats / CE / CHSCT  avec le Conseil d'Administration.
Un premier rendez-vous avait déjà été fixé et s'est tenu le 14 novembre. En réponse à la sollicitation du 8 novembre liée au préavis de grève, une deuxième rendez-vous a été fixé le 15 novembre au matin. Un représentant de la Direction générale participera également à cette réunion.

Revendication N°2 : période de négociation sur l'accord du temps de travail étendue à 3 ans.
Le cadre réglementaire fixe cette période à 3 mois de préavis + 12 mois.

La négociation sur ce thème du temps de travail a commencé en 2014 sur le constat partagé avec les syndicats que notre organisation n'était plus adaptée (disparités selon les établissements, logiciel inadapté, risques pour l'AFDAIM-ADAPEI 11 identifiés par la FEGAPEI...)

Depuis il y a eu de multiples tentatives de trouver un accord par le dialogue social sans qu'aucune n'aboutisse. Pour autant le Conseil d'Administration et la Direction Générale n'ont pas voulu dénoncer l'accord existant, souhaitant maintenir la logique de négociation.
Cette année, à la demande de la CGT, 6 concertations avec le personnel ont été réalisées (90 salariés), elles ont été suivies par des réunions de travail de cadres sur le sujet, et s'en sont suivies 4 séances de négociation avec les syndicats dont 2 avec un avocat en droit social présent pour expliquer de façon neutre l'intérêt de négocier pour tous. Ces négociations n'ont pas abouti non plus.

Le sujet a de nouveau été abordé, toujours sans aboutir à un accord, dans le cadre des négociations annuelles obligatoires 2016, qui compte tenu du contexte, ont été limitées aux 3 thèmes obligatoires : organisation du temps de travail, redistribution des dividendes (non traité car nous ne sommes pas concernés en tant qu'association) et rémunération.

En septembre 2016 le Conseil d'Administration n'a eu d'autre choix que de dénoncer unanimement l'accord (20 voix pour, 3 abstentions). Pour autant la volonté du Conseil d'Administration et de la Direction Générale est de maintenir le dialogue social en reprenant les négociations pendant le délai légal de 12 mois.

Revendication N°3 : refus de la dénonciation de l'accord au profil d'un dialogue social.
Cf. point précédent.

Notre position : continuer à développer l'AFDAIM-ADAPEI 11 et à maintenir l'emploi.
De notre point de vue, à travers ce mouvement social, les collaborateurs expriment le sentiment de ne pas travailler dans les meilleures conditions. Nous entendons ce message, nous sommes convaincus qu'ils sont impliqués dans leur mission et qu'ils souhaitent exercer leur métier du mieux possible. Accueillir et accompagner les personnes handicapées comme il se doit, c'est aussi l'objectif premier de la Direction Générale et des Directions d'Etablissements et de Services.

Nous devons cependant considérer que l'environnement change (les exigences sont plus fortes, les financements diminuent...), et nous devons respecter un cadre qui nous est fixé à la fois par notre Conseil d'Administration, qui prend les décisions, et par les autorités de tutelle (Agence Régionale de Santé, Conseil Départemental), qui nous financent et à qui l'on doit rendrde des comptes.

Dans ce contexte difficile l'AFDAIM-ADAPEI 11 réussit à développer de nouveaux services et à maintenir l'emploi. Elle doit continuer en privilégiant la qualité des conditions de travail pour ses salariés.

D'où la nécessité d'une nouvelle organisation du travail, qui devra à la fois se généraliser à l'ensemble des établissements et s'adapter aux secteurs d'activités, dans un souci d'harmonisation et d'amélioration.

Il n'est plus possible de fonctionner comme avant. L'organisation actuelle du travail au sein de l'association génère des difficultés, des journées trop longues, des problèmes de planning... La volonté de la Direction Générale, partagée par le Conseil d'Administration et par les Directeurs d'Etablissements, est de mettre rapidement en place des solutions adaptées.

Nous plaçons tous nos espoirs dans les négociations à venir, la poret reste ouverte.


Proposition de nouvelles bases de négociations pour l'organisation du temps de travail à l'AFDAIM-ADAPEI 11.

Ce matin, le Président du Conseil d'Administration, les administrateurs présents et la Direction Générale de l'AFDAIM-ADAPEI 11 ont reçu pendant près de deux heures la délégation syndicas / CE / CHSCT à l'initiative de la grève du 15 novembre 2016.

La délégation a choisi d'aborder les sujets du temps de travail et des journées de récupérations (RTT).

En conclusion des échanges, la présidence a indiqué que l'association était prête à maintenir la durée du temps de travail hebdomadaire à 39h ainsi que les RTT. Les modalités d'application de ces dernières restent à définir au cours des prochaines négociations.

Les partenaires sociaux se sont engagés de leur côté à proposer un agenda de travail.

La fixation de ces modalités est un élément déterminant pour aboutir à une nouvelle organisation du travail, nécessaire pour continuer à développer de nouveaux services, maintenir l'emploi et privilégier la qualité des conditions de travail pour les salariés de l'AFDAIM-ADAPEI 11.

L'AFDAIM-ADAPEI 11 est une association familiale départementale pour l'aide aux personnes handicapées mentales. Elle a été créée en 1955 dans l'Aude. Avec un effectif de 700 professionnels hautement qualifiés, l'association accueille 1300 enfants et adultes handicapés au sein de ses 30 établissements. La mission de l'AFDAIM-ADAPEI 11 est de rechercher tous les moyens susceptibles d'assurer leur intégration dans la collectivité, notamment, leur hébergement, adaptés à tous les âges de la vie et à leur insertion professionnelle.

Contact presse : Angélique BES : direction.serviceadministratif@afdaim.org  / 04.68.10.25.50.